Égouttage de terrain

Égouttage de terrain : définitions, techniques et domaines d’application

Ce que révèle notre sous-sol peut nous être encore étranger jusqu’à maintenant. Aujourd’hui, faisons la rencontre avec la technique qui permet d’agencer le fonctionnement de la maison. Il s’agit notamment de l’égouttage de terrain. Entrepris au préalable même des gros œuvres, l’égouttage est ainsi un travail à réaliser tant qu’on parle alors de terrain et non de construction. Pour en comprendre davantage, poursuivez votre lecture.

C’est quoi l’égouttage de terrain ?

Le terrain est sujet à des ruissellements résultant des averses. Pour leur assurer une bonne évacuation, il faut installer des systèmes de canalisation. De tels travaux ne sont pas aisés à entreprendre, faites ainsi appel à tca-constructions.be, le leader belge de tout travail de construction, de rénovation. Par ailleurs, pour ne pas empiéter aucune des surfaces habitables, les canalisations seront alors enfouies sous terre. Il est destiné à recevoir les eaux de ruissellement, celles des pluies et de drainage.

En dehors de ses rôles sur les eaux naturelles, l’égouttage de terrain est également entrepris pour collecter les eaux domestiques. On distingue dans les éléments installés : les égouts, les caniveaux, le réseau de collecte et de traitement, la citerne d’eau, la fosse septique, les conduites de refoulement et de pompage et même le raccordement au réseau principal collectif.

A quoi consiste les travaux d’égouttage de terrain ?

Réaliser l’égouttage de terrain consiste en trois étapes. La première est celle d’entreprendre des travaux de terrassement, puis de poser les matériels de canalisation et de faire un essai de fonctionnement. Le terrassement invite des professionnels avec des engins et outils spécifiques. Il s’agit de réaliser des fouilles ou des tranchées à la hauteur des conduites qui y seront installées. L’envergure du système, notamment l’achat des fournitures est fonction de l’estimation du volume d’eau prévue à être évacuée.

Le système comprend trois types de canalisations. Notons les canalisations des eaux pluviales, celles des eaux domestiques et celle qui va servir au raccordement principal au réseau collectif. Et une fois que tout le système est mis en place, procéder à un essai consiste à l’étape finale. Compte tenu de la délicatesse des calculs et de leur respect au millimètre près, il ne faut en aucun cas entreprendre soi-même l’égouttage de son terrain. De plus certains soucis n’apparaissent qu’à la fin de la construction, d’où les réparations seront plus complexes et couteuses.

Quels sont les domaines d’application de l’égouttage de terrain ?

Sur un terrain destiné à être nu, ou du moins aménagé en vue de créer une aire de jeux ou un stade, l’égouttage est entrepris pour drainer les eaux de pluie, mais il faut prévoir la desserte pour les maisons de gardiennage. Quant aux maisons individuelles, l’égouttage reste un impératif surtout au cas où le terrain ne peut pas être raccordé au réseau d’évacuation d’eaux usées collectif. Il est d’autant plus capital pour les appartements collectifs ou locaux professionnels ou même domaine public.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *