SECTION 05 du Comité National
Centre National de la Recherche Scientifique
Accueil | Contact | Plan du site | Admin | Rechercher
Accueil >> Actualités >> Extrait de la lettre de Y. Langevin (09 janvier 2008).



Dans la même rubrique
Evaluation des chercheurs 2012
Élections pour le renouvellement du mandat des membres élus des sections du Comité national
Compte rendu annuel d’activité des chercheurs du CNRS
Appel à candidature pour la fonction de directeur de l’Institut de physique
Appel à candidature pour la fonction de directeur du CRMD
Journal officiel du 17 juin 2011
Rapport de conjoncture
Prime d’excellence scientifique 2011
Lauréat(e)s de la PES 2010
Rapport d’activité
Session d’automne 2010 : compte-rendu des élus
Concours 2011
Nomination siège A1 vacant
Nomination de Anne Renault à l’AERES
Compte rendu annuel d’activité des chercheurs du CNRS

Les autres rubriques
Présentation
Sessions
Agenda
Rapports
Concours
Sessions d’automne
Sessions de printemps

liens vers le CNRS

Comité de liaison
Photographie de la Section (printemps 2005)


Extrait de la lettre de Y. Langevin (09 janvier 2008).


(...)
Face aux incertitudes qui planent sur l’avenir du système de recherche français, il faut que la communauté scientifique continue à s’exprimer en 2008 comme elle l’a fait à l’automne 2007, en associant une grande diversité des intervenants à une réelle convergence sur les principes. Les prochaines semaines devraient permettre d’y voir plus clair sur l’impact de ces initiatives et sur les suites à leur donner.

Dans ce contexte, je tiens à souligner l’importance d’une échéance maintenant très proche : le 5 février 2008 à 12 heures, les inscriptions pour les élections du Comité national seront closes dans les collèges A et B (pour le collège C, les listes doivent être déposées avant le 31 mars). Le renouvellement des sections du Comité national pour le mandat 2008-2012, qui couvre les quatre dernières années du quinquennat du président Sarkozy, est un enjeu extrêmement important. Le Comité national est aujourd’hui (avec le Conseil national des universités) la plus importante structure majoritairement constituée d’élus dans le système de recherche français. Dans un contexte où les structures nouvellement mises en place (en particulier l’ANR et l’AERES) sont, vous le savez, entièrement nommées, cette représentativité donne au Comité national un impact réel lorsqu’il s’exprime. Le poids du Comité national dans le débat sur l’avenir de la recherche sera d’autant plus grand qu’il sera effectivement représentatif, ce qui suppose que les électeurs disposent d’un choix réel.

(...) apprécier l’ouverture que donne le travail en section sur la vie de toute une communauté, avec ses difficultés mais aussi (et surtout !) avec ses succès. L’expérience directe de la difficulté qu’il y a à interclasser les candidats à une promotion et plus encore les candidats à un recrutement est également très utile, compte tenu de l’importance de ces décisions pour les équipes de recherche. Je compte sur vous pour faire passer ce message dans votre unité de recherche et dans votre communauté afin que l’élection de 2008 donne encore plus de force à l’action du Comité national en témoignant du soutien de la communauté à l’existence d’instances d’évaluation véritablement représentatives.

Y. Langevin

Détails sur les procédures de renouvellement des sections du Comité National du CNRS